DIY de Noël – Pots de recettes prêtes à faire

DIY

Noël approche à grands pas. À très grands pas. Et je te vois, petites méduses, au bord de la panique car il te manque des cadeaux. Ne mens pas ! Mais n’aie crainte, Jellyfishthinks est là pour toi. J’ai dans ma besace l’idée de cadeau idéale : peu coûteuse, facile à réaliser quand tous les magasins sont fermés ou sans stock, et qui fait plaisir car c’est un Faites Le Vous Même, et que ça vient du cœur.

 

Pour cela, fieffé filou, il te faudra :

  • un pot en verre. Pourquoi ne pas réutiliser un pot de confiture ou une conserve ?
  • un bien joli ruban ;
  • des denrées alimentaires sèches. Ici, j’ai décidé de faire un une préparation pour riz au lait. Donc : 250gr de riz rond, 125gr de sucre roux, 75 gr de cacao en poudre.
  • une jolie petite carte.

 

 

Dans le pot en verre, verse le riz, puis le sucre, puis le cacao en poudre. L’intérêt de ce riz au lait chocolaté est d’avoir de jolis étages de couleurs différentes.

Ferme le pot. Attache le ruban autour du couvercle. Écris sur la carte : « Préparation pour riz au lait. Verser un litre de lait dans une casserole. Porter à frémissement. Verser la préparation. Faire cuire le riz 20 minutes (pas trop fort). Déguster. » Agrafe ou attache cette carte au ruban.

Et voilà, un cadeau de Noël qui fait plaisir !

Les recettes sont déclinables. En voici quelques unes : plusieurs recettes de cookies (auxquels l’ingrédient à ajouter est l’œuf, ou tout autre substitut végétal), des cookies et des brownies, pancakes et muffins.

Share Button
Écrit par H. Gray

Bonjour à vous, mollusques de tous horizons. Ici je me nomme H. Gray et si je devais vénérer un dieu, ça serait Dionysos – et pas ce romain de Bacchus, faut pas déconner. Je vous parlerai séries télés, mode, littérature, dessins animés, parfois jeux vidéos ou choses insolites. Dans la vie, j’ai un diplôme de styliste/modéliste (oui, comme A.J) et je prends très au sérieux tout ce qui ne l’est pas. Ce blog est pour moi l’occasion de recommencer à écrire. Je voulais faire écrivain, en cinquième, puis journaliste. C’est une façon de renouer avec l’enfant à l’intérieur de moi. (Comment ça, je n’ai jamais cessé d’être en contact avec l’enfant à l’intérieur de moi ?)

Répondre