Christopher Eccleston en série(s)

Oui ! Ce nom vous dit forcément quelque chose et non, ce n’est probablement pas votre Docteur préféré. Je peux cependant vous assurer que je suis tombée en amour avec cet acteur le jour où je l’ai découvert. Je ne suis pas du genre à m’enfiler une filmographie entière pour le plaisir de suivre le parcours d’un acteur. Cependant il me fait souvent craquer sur une série ou un film, rien que par sa présence au casting ! On va donc revenir sur (et pour certains découvrir) plusieurs séries qui ont marqué la carrière de cet acteur que j’affectionne – fort fort fort.

jellyfishthinks-christopher-eccleston-doctor-who-nine

Donc… Christopher Eccleston ! C’est en 2005 que sa cote de popularité fait un grand bon ! En effet, la chaîne BBC reprend la diffusion d’une série ancestrale dans l’audiovisuel britannique, Doctor Who. On vous a déjà rédigé un très bon guide sur cette série, je ne reviens donc pas sur la majesté de celle-ci. Russell T. Davies le découvre sur le tournage de The Second Coming (2003) et l’incite à reprendre le rôle du Docteur. Il incarne donc pour l’occasion le Neuvième « Nine » Docteur et reprend le flambeau laissé par Paul McGann, 9 ans auparavant.

Lors des “Doctor Who Classics”, il nous est déjà donné un bon aperçu des nombreuses et profondes fissures psychologiques du Docteur, Eccleston réussit à les mettre en relief avec style et conviction. Il en fait un personnage plus en colère, plus sombre, plus en peine que toutes ses autres incarnations précédentes. Cependant, au-delà de cette torture et blessure intérieure, Nine présente un visage très expressif, plein d’enthousiasme, confiant, courageux, amusant, avec une personnalité hors du commun, qui dévoile davantage que la facette “née de la guerre” qui domine largement sa face cachée. Mais peut-être n’est-ce qu’un masque afin de dissimuler son intériorité troublée et cynique. Anecdote : L’idée d’un Docteur du Nord est une “petite subtilité” due à Eccleston lui-même et à son accent, et est très drôlement justifié dans la série par le fait que “beaucoup de planète ont un Nord” et ferme ainsi la porte à tout débat à ce sujet. (Traduction de « Analysing the 9th Doctor« )

jellyfishthinks-christopher-eccleston-doctor-who-nine-rose-billie-piper

Pour ma plus grande tristesse, il n’a incarné ce rôle que pour une seule et unique saison, préférant ne pas renouveler son contrat suite à une divergence d’opinion avec les producteurs et showrunners de la série. Lui succèdera alors David Tennant.

Le rôle qu’il a ensuite interprété est surtout celui que l’on oublie souvent. En effet je vous rappelle que Christopher Eccleston a fait une apparition dans la série Heroes. Il n’a joué que quelques épisodes au cours de la saison 1, mais quel rôle intéressant ! Celui de Claude Rains, un sans-abri qui vit avec des pigeons et semble avoir tout simplement perdu la tête. Détenant le pouvoir de devenir invisible ainsi que d’invisibiliser les objets qu’il touche et de voir les autres personnages invisibles, il deviendra pendant quelques temps le mentor de Peter Petrelli. C’est un personnage très arrogant et égoïste, il est sans cesse en fuite car il tente d’échapper à la Compagnie, pour laquelle il a travaillé auparavant au côté de Noah Bennet (Jack Coleman).

jellyfishthinks-christopher-eccleston-heroes-claude-peter-petrelli

Plus récemment c’est grâce à lui que j’ai découvert la série The Leftovers. Pour ceux qui auraient raté cette bombe, petit rattrapage : il y a trois ans, le 14 octobre, 2% de la population mondiale a disparu, soit 140 millions de personnes, pour vous donner une petite idée. Pouf ! Envolée ! Nous suivons alors “ceux qui restent”, certains n’ont perdu personne, d’autres quasiment tout leur entourage (courage Nora !). Pourtant personne n’est épargné par cet événement, et il s’agit alors de reprendre le dessus ou en tout cas, d’essayer de gérer la situation, ses conséquences et pour cela, chacun sa méthode…

HBO 2014 The Leftovers Episode 103 "Two Boats and a Helicopter" Characters- Christopher Eccleston- Reverend Matt Jamison Dann Bittner- Craig

HBO 2014 – The Leftovers Episode 103 – « Two Boats and a Helicopter » – Christopher Eccleston as Reverend Matt Jamison

Pour en revenir à Christopher Eccleston, il joue ici le personnage de Matt Jamison, révérend épiscopal, il est le frère de Nora Durst, tous deux ont perdus leur parents à l’adolescence lors de l’incendie de leur maison. Lors de la disparition, il était au volant au côté de sa femme, Mary, une voiture les a alors percutés (son conducteur ayant disparu) et a laissé Mary dans un état cérébral critique, incapable de se mouvoir seule, de parler ou de s’alimenter. Suite à cela, Matt cherche évidement une explication à ce drame, et en raison de sa foi, y voit une sanction divine. Il publie alors des … dévoilant les secrets des disparus (argent, sexe, ou immoralité sont au programme).
Vous l’aurez compris, il s’agit là encore d’un personnage complexe, ayant une histoire difficile, qui se démène pour sortir la tête de l’eau. Une typologie qui apparemment plaît fortement à notre cher Christopher.

jellyfishthinks-christopher-eccleston-the-a-word

Achevant en ce moment même sa première saison, la série The A Word nous immerge dans le quotidien de la famille Hughes dont le jeune fils (Joe, 5 ans) est atteint d’un syndrome autistique. Tout autour de cet enfant s’articule ses proches, dont Christopher Eccleston qui campe le rôle de son grand-père. Tous apparaissent finalement aussi dysfonctionnels que lui. On retrouve avec plaisir dans cette série un petit air de Broadchurch et son ambiance tellement anglaise. Bien plus qu’une observation froide de sa condition, c’est un véritable filtre révélateur que joue alors le diagnostic de l’autisme de Joe. Il vient alors le temps de l’acceptation, chacun devant alors faire face à ses propres fêlures… Comment ça je me suis égarée ? Mais non non, je n’oublie pas mon ChriChri !
Son personnage, pas tout à fait au premier plan, ni tout à fait au second, est bourru et autoritaire. Nous dévoilant ainsi une énième facette du large talent de Christopher Eccleston.

Pour tous ceux qui ne sont pas prêts à se lancer dans une série (même pas une toute petite), vous pouvez également découvrir ses talents sur grand écran : Thor : Le Monde des Ténèbres (2013, avec Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston,…), ou Legend (2015, avec Tom Hardy).

Share Button
A.J.
Écrit par A.J.

Vous vous demandez bien qui peut se cacher derrière ces quatre petites méduses, un peu farouches mais très passionnées. Du coup, c’est un peu le moment où je dois vous parler de moi… Pour le côté barbant, j’ai un bac littéraire option arts plastiques puis j’ai obtenu mon diplôme de stylisme/modélisme. Mais à vrai dire, tout cela importe peu pour vous et pour ce qu’il se passe ici. Le fait est que j’ai toujours aimé écrire et qu’en faisant des études de mode j’ai laissé derrière moi beaucoup de mes passions. Parmi lesquelles, l’art, la danse, l’histoire, etc… Aujourd’hui, j’ai décidé de renouer avec tout ce que j’aime, sans exception. Et je prends plaisir à le partager avec vous tous.

Répondre