Pokémon Go : la suite, 20 ans après…

Audio et Vidéo

Depuis une semaine, la plupart d’entre nous ont repris goût aux promenades à l’extérieur. Le beau temps qui revient ? Non. Une envie soudaine de sortir faire de l’exercice ? Pas du tout. La véritable raison est Pokémon GO, le nouveau jeu de Niantic et The Pokémon Company sur iPhone et Android.
Pokémon Go

 

Que vous soyez Pokéfan ou étranger à l’univers de Satoshi Tajiri, vous n’avez pas pu passer à côté : Pokémon GO est le nouveau phénomène numérique. Sorti pour les 20 ans de la firme, le jeu est issu d’une collaboration entre The Pokémon Company et Niantic, une ancienne filiale de Google. Et bien que le jeu ne soit toujours pas sorti officiellement en France (mais vous pouvez l’obtenir facilement, hein), tout le monde en parle. Que ça soit vos collègues de bureaux, vos amis sur Facebook ou même la presse nationale, nous vivons actuellement une nouvelle vague de Pokémania, qui n’est pas sans rappeler les plus belles heures du début des années 2000.
Mais alors que nous pensons être bien installés au cœur de la hype, nous pouvons tout de même nous poser une question : et après ? Quelle sera la suite ? Est-ce que le jeu ne sera rien de plus qu’un pétard mouillé qu’on aura oublié d’ici un mois, ou sommes nous réellement à l’aube de quelque chose de grand ?
Faisons un petit jeu. Fermons les yeux, et imaginons le monde dans 20 ans. Un monde où Pokémon GO aurait changé notre société, et notre mode de vie aurait totalement évolué grâce à ce petit jeu. C’est parti, Dingue !

 

Red

 

6 Juillet 2036. Un Samedi.

Hier fut un grand jour pour la planète : nous avons fêté les 20 ans de Pokémon GO ! Je me souviens encore de cette époque là. Il y a 20 ans et 2 jours je réussissais encore à marcher dans la rue sans me concentrer sur mon portable. Il y a 20 ans et 2 jours, Pokémon c’était juste un petit univers pour gamins. C’était juste des peluches qu’on achetait à ses enfants. Tellement de choses ont changé depuis…

Aujourd’hui sera une grosse journée. Pour les 20 ans, Niantic, la société mère qui possède maintenant Nintendo, Alphabet et Amazon, a enfin ajouté la quinzième génération à son jeu. Ça fait une centaine de nouveaux Pokémon à attraper ! C’est juste dommage qu’on n’ai pas eu de jeu pour les introduire comme avant, ni de nouvelles régions à explorer. Mais bon, ça permettra de créer la surprise !

Je revérifie mon matériel, en fouillant vivement mon 15m². A quoi bon avoir un plus grand appartement, vu que je passe mes journées dehors ? Donc mes chaussures de randonnée sont bien là. Mes bouteilles d’eau, une tente pour ce soir, mes lunettes et mes gants de réalité virtuelle, mon pokéRadar, tout est bon. Ah non, pardon, j’oubliais mon portable.

En descendant de mon immeuble, je repense aux portables d’il y a 20 ans. C’est fou comme ce n’est plus comme avant ! Depuis Pokémon GO, les fabricants de téléphones ont tout misé sur la géolocalisation et les batteries. Ils se sont vite rendus compte que tout le reste, tout le monde s’en moquait. D’ailleurs, c’est vrai aussi que le gouvernement a annoncé en 2021 qu’Internet était devenu un besoin primaire. C’est vraiment bien qu’ils aient légalisé la 6G gratuite !

En parlant du gouvernement, je tombe devant un kiosque, et je vois les gros titres. Je peux voir que Kevin Delaunay, dirigeant du parti Bravoure, a gagné des points par rapport à son opposant du parti Sagesse pour les présidentielles de 2037. Apparemment il compte fortifier Marianne, le Milobellus de la patrie, qu’il utilise pour régler ce qu’on appelait jadis « les guerres ». Après avoir réglé, il y a 4 ans, tous les problèmes au Moyen-Orient – à elle seule – en janvier dernier, elle a eu des problèmes avec le Cacturne de l’Italie lors de la troisième bataille pour l’arène du Mont Blanc. Du coup, il sont en train de préparer Charles de Gaulle, le Gueriaigle de la Présidence. M’enfin moi et la politique…

Pokemon-GOda-Instinct-Mystic-ve-Valor’ın-Farkı-Nedir-620x362

En fait, tout ce qu’il faut savoir de la politique d’aujourd’hui, c’est qu’il y a deux factions qui s’affrontent tous les 5 ans : la team Bravoure et la team Sagesse. Quand l’une des deux gagne, ils ont le pouvoir de réguler les arènes et les transactions de Pokémon. Bon, après, je suis de la team Sagesse, mais je n’ai jamais eu trop de problèmes jusqu’à présent.

Par contre, les vrais parias sont de la team Intuition. Ils n’ont aucune voix dans la société, et ne peuvent ni jouer dans les arènes, ni s’approcher des Pokéstops. Ils sont donc condamnés à l’anonymat et la misère toute leur vie. C’est triste d’en finir ainsi, à cause d’un choix anodin fait il y a 20 ans…

Mais bon. N’y pensons plus. Je me rends à un PokéStop pour faire le plein de matériel numérique. Des pokéball, des potions, des sandwichs pour ce midi, j’ai tout. Je les échange contre le Kangourex que j’ai traqué hier. J’en ai eu pour 500 pokéfrancs. Une belle somme!

Les Pokéstop, ce sont les grands entrepôts qui font tourner l’économie du pays. Avant on appelait ça « la Poste », mais c’était devenu inutile (plus personne ne s’envoie quoi que ce soit, depuis que la virtualisation est opérationnelle), on en a changé leurs fonctions. Je dois dire que c’est plutôt une bonne chose. Ça aurait été difficile  de combiner le temps de chasse et un vrai emploi ! Je sais pas comment on faisait il y a encore 15 ans…

Donc voilà. Tout est prêt, je longe les rues que je connais beaucoup trop bien pour pouvoir quitter la ville. Je devrais quitter Paris pour une bonne semaine, je pense. Mais bon, au moins à la fin, j’aurai de quoi arrondir mes fins de mois !

 

viridianCity

 

Alors, vous en pensez quoi ?

Vous trouvez que je suis allé trop loin et que j’ai carrément exagéré le phénomène ?

Pourtant, il y a eu de grosses folies depuis la semaine dernière, des choses qu’on n’aurait pas imaginé. Une fille a trouvé un cadavre en cherchant des Pokémon. Un groupe de malfrat (qu’on appelle déjà la Team Rocket) a utilisé le jeu aux États-Unis pour voler des portables. Un groupe d’amis a loué un bateau dans l’unique but de rejoindre une arène au milieu de l’océan. Un combat entre un Rondoudou pro-Eglise et un Mélofée pro-LGBT fait rage dans une petite ville américaine. De plus en plus de gens sortent, et on a même eu droit à un article de Tf1.fr qui comparait le football à Pokémon ! Ces anecdotes nous permettent de rêver, et d’imaginer pourquoi pas une société qui commencerait à évoluer autour de ce jeu !

Peut-être que je divague et qu’en effet on aura bientôt oublié le jeu. Mais le rêve reste tout de même permis. Ce rêve, c’est aussi celui de Satoshi Tajiri, la papa des monstres de poche, qui a toujours voulu d’un jeu où on pourrait attraper des petites bêtes, les collectionner, les entraîner, et collaborer avec d’autres personnes pour aller plus loin dans son aventure. Avec Pokémon Go, ce rêve n’aura jamais autant été une réalité…

Et vous, vous voyez comment un univers dirigé par Pokémon GO ?

Share Button
Zenigame
Écrit par Zenigame

2 Commentaires
  1. Anis

    TEAM INSTINCT

    • Anis

      Oui bon, à part ce commentaire débile, j’ai trouvé ce futur imaginaire tout à fait amusant à découvrir : j’ai du mal à croire à un monde où la réalité virtuelle prend le pas sur la politique et la religion mais l’idée ne me déplaît pas ! :)

Répondre