Hawkeye… oui, mais Kate Bishop !

Comics, Littérature

Hawkeye, vous connaissez ? Œil-de-faucon. Oui, exactement, Clint Barton, des Avengers ! Jeremy Renner au cinéma, un des archers les plus cools de la création (avec Link, Legolas, Katniss,… être archer apporte son lot de classe). Vous voyez maintenant ? Bien. Je ne vais pas vous parler de lui. Mais du second Hawkeye. Ou plutôt, de la seconde. Kate Bishop.

Jeremy Renner

Jeremy Renner

Lors de l’aventure Avengers: Dissasembled, en 2004, une tragédie toucha l’équipe de nos Vengeurs adorés. L’équipe fut dissoute pendant un temps, et Clint Barton décédé (mais ne vous en faites pas, on est chez Marvel, il a ressuscité depuis). Durant ce hiatus, un groupe d’adolescents, fans des Vengeurs, décidèrent de reprendre le flambeau. Je vous en ai parlé juste ici. Venant se greffer au groupe de geeks qui composaient l’équipe à la base, et de manière impromptue, Kate Bishop va tellement impressionner Captain America qu’il va lui donner le nom de superhéros de son frère d’arme et ami, Clint Barton, ainsi que son arc. Ce dernier reviendra ensuite dans l’univers Marvel, par un habile tour de passe-passe, et sera d’abord vexé d’avoir été si vite remplacé. Mais il prendra lui aussi la mesure de la valeur de la jeune femme.

clint-kate-2-jellyfishthinks

Clint et Kate ©Panini

Vous savez ce que je préfère chez Kate ? Au début, elle s’en fiche d’être un superhéros. Elle n’a pas de vocation, elle se moque des histoires de superhumains, elle fait ce qui lui semble juste et surtout, ne se laisse jamais marcher sur les pieds. Mais c’est aussi une jeune fille venant du gotha New-Yorkais, de bonne famille, qui a appris les arts martiaux autant que les bonnes manières et a un sens de la mode très pointue, passe son temps libre à donner et faire du bénévolat à la soupe populaire. Et puis… Avec le temps, elle ne pourra plus faire autrement que de répondre aux appels de ses amis pour sauver le monde. Car son sens de la justice est très développé, et pour la citer : “Je n’ai pas de pouvoirs et à peine assez d’entraînement. Mais je le fais malgré tout. Être un superhéros est incroyable. Tout le monde devrait essayer.” Une personnalité complexe, marquée par des événements tragiques, desquels elle se relève plus forte. Et un leader né. Elle deviendra de façon naturelle, cheffe de son équipe, se servant des ressources financières de son père pour fournir équipements et costumes pour les Jeunes Vengeurs.

Il n’y aura probablement plus d’aventures des Young Avengers. Bien qu’il y aurait de quoi faire, l’équipe semble dissoute, et je ne la vois pas s’intégrer aux arcs Marvel en cours. Cependant, les différents membres suivent leur petit bonhomme de chemin, et si aucun – à part Loki – n’a eu de série à son nom, ils sont chacun réapparus dans d’autres séries. J’aime beaucoup la façon dont les auteurs les intègrent naturellement aux différentes équipes de Vengeurs. Quoi de mieux pour Kate que d’accompagner le Hawkeye original ? La voici donc aujourd’hui aux côtés de Clint Barton, dans l’excellente série de Matt Fraction et David Aja, en tant qu’apprentie, meilleure amie, et surtout, personne qui tire Clint de toutes les conneries dans lesquelles il se met jusqu’au cou. Des deux, c’est elle qui se comporte en superhéros. En opposition à Barton, elle est pleine d’assurance, fait preuve de réflexion, agit comme il le faut quand les autres en ont besoin. Ce que la série met en évidence est l’importance des deux Hawkeyes. Ils sont les deux face d’une même pièce. Ils se complètent et grâce à ça, Kate achève d’obtenir ses lettres de noblesse qui la rende légitime au panthéon des superhéros.

 

 

Le mieux pour découvrir la fabuleuse Kate Bishop est de commencer par lire les aventures de Young Avengers. Ou de débuter la série Hawkeye de Matt Fraction et David Aja. Il s’agit d’une très bonne bande dessinée, qui plaira aux amateurs de comics, mais étant assez atypique, elle est succeptible de plaire à tous les amoureux de BD !

 

Share Button
H. Gray
Écrit par H. Gray

Bonjour à vous, mollusques de tous horizons. Ici je me nomme H. Gray et si je devais vénérer un dieu, ça serait Dionysos – et pas ce romain de Bacchus, faut pas déconner. Je vous parlerai séries télés, mode, littérature, dessins animés, parfois jeux vidéos ou choses insolites. Dans la vie, j’ai un diplôme de styliste/modéliste (oui, comme A.J) et je prends très au sérieux tout ce qui ne l’est pas. Ce blog est pour moi l’occasion de recommencer à écrire. Je voulais faire écrivain, en cinquième, puis journaliste. C’est une façon de renouer avec l’enfant à l’intérieur de moi. (Comment ça, je n’ai jamais cessé d’être en contact avec l’enfant à l’intérieur de moi ?)

Répondre