Micro-critique : Source des Tempêtes

Littérature, Roman

moutons-electriques-source-des-tempetes-jellyfishthinksÇa raconte quoi ?

Premier tome du cycle le Livre de l’Énigme, qui en comptera sept. Les Mages Bleus, servants l’Équilibre, ont été décimés par les serviteurs de la Loi et du Chaos, pour lesquels ils représentaient une menace. Seul l’un d’eux a survécu, reniant son obédience et se pliant aux mutilations de ses geôliers, visant à le priver de descendance. Car une prophétie annonce que l’ordre des Mages Bleus renaîtra par ses héritiers. Contre toutes attentes, ce dernier Mage réussi à enfanter, et sur les épaules de ses fils, Cerdric et Ceredawn repose maintenant l’avenir de l’Équilibre.

C’est bien ?

C’est excellent ! De la bonne fantasy (à la limite de la dark fantasy), par une autrice française, Nathalie Dau. C’est assez rare, encourageons nous auteurs de fantasy francophone, face aux nombreux anglophones ! Bien qu’il me soit souvent arrivé de trouver le personnage principal, Cerdric, assez agaçant, ce sera mon seul reproche. L’écriture est fluide, utilisant des termes et des tournures de phrases peu communs et délicieux. La magie transpire partout dans le récit. Une fois ouvert, vous ne pourrez plus quitter les pas des deux frères. De plus, si vous êtes amateur de Robin Hobb, il y a de grande chances que ce livre vous plaise, on peut y retrouver un même esprit.

On le lit ?

Si vous aimez la fantasy, oui, oui, oui, triple oui ! Attention tout de même, certains passages sont assez durs, donc, à ne pas mettre entre toutes les mains. De plus, la magnifique couverture de l’édition des Moutons Électriques sera du plus bel effet dans votre bibliothèque !

Share Button
H. Gray
Écrit par H. Gray

Bonjour à vous, mollusques de tous horizons. Ici je me nomme H. Gray et si je devais vénérer un dieu, ça serait Dionysos – et pas ce romain de Bacchus, faut pas déconner. Je vous parlerai séries télés, mode, littérature, dessins animés, parfois jeux vidéos ou choses insolites. Dans la vie, j’ai un diplôme de styliste/modéliste (oui, comme A.J) et je prends très au sérieux tout ce qui ne l’est pas. Ce blog est pour moi l’occasion de recommencer à écrire. Je voulais faire écrivain, en cinquième, puis journaliste. C’est une façon de renouer avec l’enfant à l’intérieur de moi. (Comment ça, je n’ai jamais cessé d’être en contact avec l’enfant à l’intérieur de moi ?)

Répondre