Micro-critique : Alice de l’autre côté du Miroir

Cinéma

Ça raconte quoi ? 

Alice traverse un miroir qui la replonge dans le pays des Merveilles, ses amis font appel à elle car le Chapelier Fou va très mal. Alice va alors se plonger dans un voyage dans le temps pour sauver son ami de son désespoir.

C’est bien ? 

J’ai adoré ce film, son gros point fort : son visuel. Il est magnifique, du début à la fin, on en prend plein les mirettes. Les décors, les costumes, l’exubérance des couleurs et des détails réalisent la prouesse d’être agréables sans être lourds.

Les acteurs sont géniaux, j’ai un coup de cœur pour Anne Hathaway qui prend tellement de plaisir à jouer la Reine Blanche et ses gestes délicats totalement exagérés que cela transparait à l’écran. On pourrait leur reprocher un jeu grossier mais c’est là tout l’univers d’Alice, exubérant, fou, toujours dans l’exagération et c’est ce qui fait tout le charme du Pays des Merveilles. Les personnages ne sont pas prisonniers des règles de la bienséance et laissent libre court à leur folie attachante.

Le scenario est certes peu développé, mais il ne nous empêche pas de plonger dans le film ni de nous sentir impliqués dans ses enjeux.

Le seul reproche que je ferais à Alice de l’autre côté du Miroir c’est l’absence des personnages secondaires qui semblent être là juste parce qu’ils doivent être là. Leur rôle est très limité (pour ne pas dire : ils ne servent à rien). Mais c’est tout de même un plaisir de les retrouver et cela ne gâche pas le film.

jellyfshithinks-micro-critique-alice

On y va ? 

Si vous allez au cinéma pour en avoir plein les yeux, alors oui et triple oui !! Si vous recherchez en revanche un scenario très élaboré, vous risquez d’être déçu !

Share Button
Captain Hock
Écrit par Captain Hock

Le capitaine Hock (c’est moi) vogue librement sur le net sous le pavillon des pirates qu’il admire tant. Grand passionné de cinéma et de séries, jamais ne s’achève une journée sans que le capitaine Hock ne se soit rendu dans une salle obscure ou n’est échoué devant un épisode d’une série US ou britannique ! Il aime aussi la littérature, l’Histoire et tant d’autres choses pourvu qu’elles l’emmènent loin de la réalité (à défaut de pouvoir aller s’installer en Terre du Milieu). Après 3 ans de licence de japonais et un an passé chez les nippons, le capitaine Hock est dans le triangle des Bermudes de sa vie. Il travaille dans un cinéma en attendant de trouver sa voie. C’est alors qu’il était en pleine crise existentielle que 3 petites méduses l’ont sauvé et lui permettent aujourd’hui d’écrire et de partager ses passions avec toi moussaillon.

Répondre