Brève du Lundi : Les sculptures de Kris Kuksi

Art

Vous connaissez la série Black Sails ? Non ? Ce n’est pas grave. C’est une très bonne série sur la piraterie, préquel de L’île au Trésor mélangeant fiction et réalité historique, mais ce n’est pas ce qui nous intéresse aujourd’hui.

Si vous connaissez Black Sails vous aimez forcément son générique. Pour les autres le voici :

J’ai longtemps cherché d’où venait cette fabuleuse sculpture que l’on voit sous toutes ces coutures sur un fond de musique flibustière épique.

C’est au cours de mes pérégrinations sur la toile que j’ai découvert Kris Kuksi. Ce n’est pas lui qui est à l’origine de la sculpture que l’on admire dans le générique de Black Sails, mais son style s’en rapproche énormément (il a d’ailleurs fait partie des sources d’inspirations à la création du dit générique).

Kris Kuksi possède un style post-industriel Rococo (ce n’est pas moi qui le dit mais Guillermo Del Toro), il incorpore des petits objets comme des soldats en plastique ou des armes et véhicules miniatures à des sculptures de style Renaissance. Donnant des œuvres admirables de près comme de loin.

Trève de discours car aucun mot ne peut rendre digne hommage à ce formidable travail. Je vous laisse jeter un œil à la galerie d’images ci-dessous (cliquez sur les images pour agrandir) et je vous invite à parcourir son site où vous retrouverez l’ensemble de ses œuvres.

Share Button
Captain Hock
Écrit par Captain Hock

Le capitaine Hock (c’est moi) vogue librement sur le net sous le pavillon des pirates qu’il admire tant. Grand passionné de cinéma et de séries, jamais ne s’achève une journée sans que le capitaine Hock ne se soit rendu dans une salle obscure ou n’est échoué devant un épisode d’une série US ou britannique ! Il aime aussi la littérature, l’Histoire et tant d’autres choses pourvu qu’elles l’emmènent loin de la réalité (à défaut de pouvoir aller s’installer en Terre du Milieu). Après 3 ans de licence de japonais et un an passé chez les nippons, le capitaine Hock est dans le triangle des Bermudes de sa vie. Il travaille dans un cinéma en attendant de trouver sa voie. C’est alors qu’il était en pleine crise existentielle que 3 petites méduses l’ont sauvé et lui permettent aujourd’hui d’écrire et de partager ses passions avec toi moussaillon.

Répondre