Micro-critique : Truth : « le prix de la vérité »

Cinéma

Ça raconte quoi ?

Mary Mapes est une journaliste primée de CBS, pour son émission “60 minutes” elle cherche à démontrer que Georges W. Bush a déserté son service militaire, à l’aube des élections présidentielles pour lesquelles Bush se présente pour un second mandat, l’affaire fait grand bruit et les opposants de Mapes sont très nombreux. La journaliste et son équipe vont devoir se battre pour soulever une question qui dérange.

jellyfishthinks-truth-micro-crtique

Truth « le prix de la vérité »

C’est bien ?

Truth est le premier film de James Vanderbilt et à ce titre on peut dire que c’est une franche réussite.

Le film relate donc une enquête qui à fait grand bruit en 2004 et nous plonge dans l’univers du journalisme à l’américaine à l’époque où les “vrais” informations se font petit à petit grignoter par la presse à sensation. Plongés au cœur de la création de cette émission très controversée nous suivons la petite équipe, embarquée un peu malgré elle dans une enquête dangereuse qui pourrait bien leur coûter leur carrière.

Tenant le rôle Mary Mapes, Cate Blanchett révèle encore une fois son talent et la réussite du film repose en partie sur son jeu magistral.

Le seul “faux” reproche que je ferais au film c’est qu’il est parfois un peu opaque pour nous européens qui ne sommes pas si bien informés (du moins pour ma part…) sur la politique et la presse américaine de 2004, beaucoup de noms qui sont connus aux États-Unis m’ont perdu car c’était la première fois que je les entendais. Néanmoins cela n’entache en rien la qualité du film.

On y va ?

Si vous allez au cinéma pour vous vider la tête, ce n’est pas vers Truth qu’il faudra vous tourner, autrement, c’est un très bon film qui mérite de ne pas passer inaperçu !

Share Button
Captain Hock
Écrit par Captain Hock

Le capitaine Hock (c’est moi) vogue librement sur le net sous le pavillon des pirates qu’il admire tant. Grand passionné de cinéma et de séries, jamais ne s’achève une journée sans que le capitaine Hock ne se soit rendu dans une salle obscure ou n’est échoué devant un épisode d’une série US ou britannique ! Il aime aussi la littérature, l’Histoire et tant d’autres choses pourvu qu’elles l’emmènent loin de la réalité (à défaut de pouvoir aller s’installer en Terre du Milieu). Après 3 ans de licence de japonais et un an passé chez les nippons, le capitaine Hock est dans le triangle des Bermudes de sa vie. Il travaille dans un cinéma en attendant de trouver sa voie. C’est alors qu’il était en pleine crise existentielle que 3 petites méduses l’ont sauvé et lui permettent aujourd’hui d’écrire et de partager ses passions avec toi moussaillon.

Répondre