Do It Yourself : JellyChicken

DIY
H. Gray

La dernière fois, nous avons appris à faire un 280 JellyLike, aujourd’hui c’est autour du McChicken de passer à la moulinette Jellyfishthinks et se transformer en JellyChicken, délicieux burger au filet de poulet pané.

Let’s go !

diff2-jellyfishthinks Tout d’abord, le McChicken, c’est quoi ? Oncle Ronald va vous le dire :
“L’incontournable sandwich au poulet croustillant.
Notre spécialité panée au poulet, sa salade croquante et sa sauce légèrement citronnée font du McChicken un succès incontesté et surtout incontestable depuis 1980.”
Ce qui fait un bon McChicken, c’est donc le filet de poulet pané bien croustillant, une sauce citronnée (proche d’une mayonnaise) et la salade qui croque sous la dent.
Allons faire croustiller tout ça, en commençant par une bonne petite sauce maison :

sauce-ingrédients

Il vous faut donc :

– 1 jaune d’œuf ;
– 2 cuillère à soupe d’huile (ici tournesol, mais colza ou olive ça marche aussi, à votre goût) ;
– 3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse ;
– 1 cuillères à soupe de jus de citron ;
– 1 cuillère à café de moutarde ;
– sel, poivre.

Cassez votre œuf, séparé le blanc du jaune et mettez-le dans un petit ramequin. Ajoutez l’huile et la crème, puis mélangez bien. Incorporez le citron et la moutarde. Salez et poivrez selon votre convenance. Mélangez bien.
Une fois faite, vous pouvez laisser votre sauce reposer un peu au frigo. On va lors attaquer le poulet, en commençant par préparer la panure, ce qui va être le plus technique de ce burger. Mais vous allez voir, on prend vite le coup de main !

Pour le burger voici les ingrédients (pour 1) :

– un pain burger (ici un bun classique) ;
– des corn flakes non-sucrés ;
– 1 filet de poulet pas trop épais (l’affiner en le coupant en 2 si besoin) ;
– 1 œuf + le blanc non utilisé dans la sauce plus haut ;
– de la farine ;
– de la salade iceberg ;
– quelques lamelles d’oignon ;
– un peu de sel et de poivre ;
– notre petite sauce.

à gauche, ce qu’il vous faut pour paner le poulet, à droite les ingrédients pour le burger, avec le poulet pané

à gauche, ce qu’il vous faut pour paner le poulet, à droite les ingrédients pour le burger, avec le poulet pané

Commencez par écraser un peu les corn flakes, de façon à réduire leur taille. L’intérêt de prendre des corn flakes pour la panure est qu’ils sont plus gros et apporteront un bon croustillant, ne les réduisez pas trop. De moitié à peu près. Mettez les dans un petit plat ou une assiette.

Une fois fait, battez les œufs en omelette, dans un petit plat et ajoutez-y un peu de sel et de poivre. Et déposez un peu de farine, dans un plat ou une assiette.
Préparez votre filet de poulet de façon à ce qu’il ne soit pas trop épais. L’idéal est qu’il fasse un centimètre, sinon la cuisson sera plus difficile.
Mettez une poêle à chauffer, avec de l’huile. Pendant que l’huile chauffe, préparez votre poulet : prenez votre filet, tremper le une première fois dans la farine, bien partout. Trempez le ensuite dans l’œuf battu, puis encore une fois dans la farine et une dernière fois dans l’œuf. Et enfin trempez le dans les corn flakes, pour qu’il en soit tout bien recouvert.

Astuce : pour éviter les gros trous dans la panure à cause de vos doigts, effectuez vos trempage successifs à l’aide d’une fourchette, que vous utiliserez sans piquer le poulet mais en le prenant avec le plat de la fourchette.

Quand l’huile est bien chaude (attention tout de même à éviter les projections pour ne pas vous brûler), placez-y votre poulet pané et faites bien dorer les deux côtés. Environ 6 minutes de chaque côté, en surveillant attentivement pour ne pas que ça crame.
Votre gros nugget cuit, laissez le donc reposer quelques minutes dans du papier absorbant, histoire d’enlever l’excèdent d’huile.
Coupez la salade iceberg en lamelles. Toaster le pain le pain burger 2 ou 3 minutes. Ensuite, c’est parti pour le montage !

chickeeeeen-jellyfishthinks

– Bun supérieur
– Sauce maison
– La salade iceberg en lamelles
– Le nugget
– Sauce maison
– Bun inférieur

Et voilà, n’oubliez pas que vous pouvez passer votre burger quelque minute (pas plus de 5 ! c’est déjà cuit) dans un four bien chaud pour le réchauffer un peu et donner du croustillant au pain. Voilà ! Un burger plutôt léger et crousti-croquant. Vous pouvez déguster.

– H. Gray, avec l’aimable assistance et soutien indéfectible de A.J.

Share Button
H. Gray
Écrit par H. Gray

Bonjour à vous, mollusques de tous horizons. Ici je me nomme H. Gray et si je devais vénérer un dieu, ça serait Dionysos – et pas ce romain de Bacchus, faut pas déconner. Je vous parlerai séries télés, mode, littérature, dessins animés, parfois jeux vidéos ou choses insolites. Dans la vie, j’ai un diplôme de styliste/modéliste (oui, comme A.J) et je prends très au sérieux tout ce qui ne l’est pas. Ce blog est pour moi l’occasion de recommencer à écrire. Je voulais faire écrivain, en cinquième, puis journaliste. C’est une façon de renouer avec l’enfant à l’intérieur de moi. (Comment ça, je n’ai jamais cessé d’être en contact avec l’enfant à l’intérieur de moi ?)

2 Commentaires
  1. The Indie Comics Club

    Oh meeeh geeeed! Ca m’a donné envie de le faire! La recette à l’air assez simple mais le résultat à l’air super!
    Bonne recette!

    • jellyfishthinks

      Oh cool ! 😀 Eh bah c’est bien bon, on encourage à tenter !

Répondre