Loki, Agent d’Asgard, c’est bien ?

Comics, Littérature

Suite aux évènements de Siege, Loki est mort.

Thor, trop malheureux de la perte de son frère, est parti à la recherche de sa réincarnation. Un jeune garçon nommé Serrure. Après moult péripéties, Loki a intégré les Young Avengers. Et poursuit maintenant ses aventures en solo. Vive Loki !

Loki est un personnage de Marvel presque aussi vieux que son frère Thor. Dieu de la malice et de la fourberie, il a choisi la voie du mal, en opposition  à son frère, qui n’a pourtant jamais cessé de lui témoigner confiance et affection.

Mais voilà – et je cite le frère adoptif de Thor – “Alors que Thor allait jouer le rôle du héros sur Terre, je décidais d’endosser le rôle du vilain. De dieu de la Discorde, je devenais le dieu du Mal”. A travers les âges, son destin s’est forgé par opposition à son frère, mais aussi par rancune des asgardien. Maintenant dans un corps d’adolescent et après avoir affronter son “ancien lui”, Loki aimerait repartir sur de bonnes bases, ne plus qu’être un dieu mauvais. Peut-on changer qui nous sommes au plus profond de nous ? Peut-on échapper à son destin ? Et surtout, ceux qui ont connu “l’ancien” Loki l’autoriseront-ils à emprunter le chemin de la rédemption ?

Eh bien c’est sur ces questions que commence la nouvelle série Marvel dédiée à notre dieu nordique favori (en tout cas le mien, Thor est nunuche…), Loki, Agent d’Asgard. La série a commencé en février 2014 aux US et chez nous en février dernier, en kiosque chez Panini Comics, dans le Avengers HS 7.

 Même si cette revue est parue il y a un bon mois et demi, on la trouve toujours dans certains kiosques en ce début avril, don’t worry. Et sinon, l’Internet est votre ami fidèle. ©Panini

Même si cette revue est parue il y a un bon mois et demi, on la trouve toujours dans certains kiosques en ce début avril, don’t worry. Et sinon, l’Internet est votre ami fidèle. ©Panini

La série reprend après ses aventures avec les Jeunes Vengeurs, mais ce n’est pas utile de les avoir lues. Ni tout ce qui concerne l’ancien Loki. Peut-être que des subtilités vous échapperont, mais ça ira. C’est donc déjà un bon point, la série peut être commencée par des novices de l’univers Marvel.

 ©Panini

©Panini

Ici Loki – comme le nom de la BD l’indique, c’est bien fait – travaille pour Asgard, dans des missions secrètes, pour tenter de redorer son blason. Vous vous doutez bien que ça ne sera pas simple, et que seule sa bonne volonté ne suffira pas. De plus, on est toujours en face de Loki, qui est loin d’être un ange. Il reste le roi du mensonge et des illusions, mais essaie de mettre sa fourberie au service du bien. On ne s’ennuie donc pas à ses côtés. Le personnage apporte un décalage plutôt drôle avec les autres dieux nordiques et des sarcasmes amusants. Son attachement à Midgard – notre monde – est aussi assez – touchant.

Alors, j’en entends déjà certain s’exclamer “Oui, mais si Loki s’est réincarné et entre dans un arc de rédemption avec sa série à lui tout seul, c’est pour surfer sur la popularité du Loki cinématographique de Tom Hiddleston. C’est pour les fangirls. Bouh.”

Bon…

Oui.

Bien sûr. Ça serait bête de la part de Marvel de ne pas exploiter la popularité du Loki de cinéma. Après tout la performance de Tom Hiddleston est excellente et ce qu’en a fait Whedon dans Avengers est foufou. Je ne dis pas ça parce que j’aime Joss Whedon d’amour. L’écriture de ce personnage est formidable. Et il apporte de la nuance à un personnage qui n’évoluait plus beaucoup dans sa version papier. Un dieu figé dans ses mauvaises actions, coincé dans son carcan de tromperie, étant incapable de prendre un autre chemin.

 ©Panini

©Panini

Mais ce n’est pas parce que la série profite d’une fanbase acquise au personnage qu’elle est mauvaise. Et ce n’est pas non plus parce qu’un personnage fonctionne sur écran géant qu’il sera bon sur papier (Iron Man, I’m watching you). Donc, qu’en est-il de cette nouvelle série ? Ça vaut le coup de se lancer ?

Pour ma part, c’est un grand oui. Les intrigues peuvent être convenues, mais Loki est un personnages drôle et subtil. Sa jeunesse et le contraste qu’il offre avec d’autres dieux asgardiens – souvent rigides – sont rafraîchissants. On s’attache facilement au personnage. De plus, un petit twist final dynamise le tout et promet un futur très intéressant. C’est un bon moyen d’aborder un antagoniste important de Marvel depuis longtemps (et qui devrait rester un moment sur nos écrans), sans reprendre depuis 1962.

La suite de ce lancement est déjà disponible en kiosque dans Original Sin Extra HS 1 : Thor & Loki : le Dixième Royaume, et qui peut être lu sans être trop au courant du gros cross-over Original Sin (même si c’est trop bien). Vous n’avez donc aucune raison de passer à côté de ce Loki.

 ©Panini

©Panini

Faudrait que je pense à vous parler d’Hawkeye aussi…

Share Button
H. Gray
Écrit par H. Gray

Bonjour à vous, mollusques de tous horizons. Ici je me nomme H. Gray et si je devais vénérer un dieu, ça serait Dionysos – et pas ce romain de Bacchus, faut pas déconner. Je vous parlerai séries télés, mode, littérature, dessins animés, parfois jeux vidéos ou choses insolites. Dans la vie, j’ai un diplôme de styliste/modéliste (oui, comme A.J) et je prends très au sérieux tout ce qui ne l’est pas. Ce blog est pour moi l’occasion de recommencer à écrire. Je voulais faire écrivain, en cinquième, puis journaliste. C’est une façon de renouer avec l’enfant à l’intérieur de moi. (Comment ça, je n’ai jamais cessé d’être en contact avec l’enfant à l’intérieur de moi ?)

Répondre