Les dessins animés c’est pas que pour les petits…

Séries, Séries Américaines

… et comme ça serait dommage de se priver, je vous ai préparé une sélection de trois dessins animés qui valent le coup ! Cette petite liste est orientée cartoons américains, mais je vous en referai une qui sent bon l’Extrême-Orient plus tard, et si ça vous plaît, d’un peu partout dans le monde.
Les trois dessins animés dont on va parler ne sont absolument pas classés du meilleur au moins bon ou vice-versa, mais par ordre alphabétique. Ils sont assez différents mais avec un point commun : aujourd’hui on rit.

Let’s go !


Billy et Mandy, aventuriers de l’au-delà

 

 De gauche à droite : Billy, Faucheur, et Mandy

De gauche à droite : Billy, Faucheur, et Mandy

De quoi ça parle : Faucheur (la Mort lui-même) vient réclamer l’âme du hamster de Billy. Refusant de laisser partir son animal chéri, Billy défie Faucheur, l’enjeu étant le hamster. Persuader de gagner, la Mort accepte, mais va finalement perdre contre Billy, au limbo. Le Faucheur se voit alors obligé de devenir le “meilleur ami pour toujours” de Billy et de son amie Mandy.

Crée en 2001 pour Cartoon Network (par Maxwell Atoms) cette série de 69 épisodes est, comme vous l’aurez deviné, plutôt déjantée. Au cours des six saisons nous vivons donc aux côtés de Billy et Mandy leurs aventures contre des créatures surnaturelles. L’intérêt de ce dessin animé réside dans la dynamique entre nos trois héros. D’un côté Billy, naïf et assez stupide, mais gentil et toujours optimiste, Mandy au contraire très intelligente et cynique, prête à tout pour obtenir du pouvoir et Faucheur, qui fera tout son possible pour se défaire du pari, en essayant de tuer les deux enfants.

Pourquoi on regarde : légèrement noire mais surtout absurde, Billy et Mandy, aventuriers de l’au-delà est idéale si vous aimez ce genre d’humour complètement décalé. Graphiquement, la patte Cartoon Network années 2000 est très visible, moi j’aime bien, mais ça ne sera peut-être pas votre tasse de thé. Toujours est-il que cela colle parfaitement à la série.


Daria

daria-logo-svg-jellyfishthinksC’est quoi : une série animée, diffusée entre le 3 mars 1997 et le 21 janvier 2002 sur MTV aux États-Unis et à partir du 4 février 1998 sur Canal+ dans nos vertes contrées. Créée par Susie Lewis Lynn et Glenn Eichler, Daria est composée de 65 épisodes de 22 minutes et de deux films.

C’est vieux (un peu) mais c’est cool !

 On clique pour mieux lire !

On clique pour mieux lire !

Daria est à la base un personnage secondaire de la série Beavis et Butt-Head, qui, forte de son succès a obtenu sa propre série. C’est donc un spin-off.
Daria Morgendorffer est une lycéenne qui peine à trouver sa place parmi les pompoms girls, les joueurs de l’équipe de foot, les profs totalement dingues ou encore les marginaux eux-mêmes, à cause de son intelligence et son sens de l’ironie grinçant. Avec Jane, son unique amie, elle partage une vision similaire de l’existence, à la fois désabusée et pleine d’espoir dans l’après lycée. Daria n’est pas beaucoup aidée par sa famille, entre une mère avocate carriériste qui a peu de temps à consacrer aux siens, son père qui fait des efforts démesurés pour être attentionné mais qui échoue à cause de crises d’hystérie régulières, une petite sœur, Quinn, membre du “club de mode”, et qui n’assume pas d’être la sœur de Daria.

 House lui a tout piqué

House lui a tout piqué

Pourquoi on regarde : si vous aimez les sarcasmes et les critiques subtiles de notre société, ou si, vous non plus, ne vous sentez (sentiez) pas à votre place au lycée. Ou plus simplement, de rigoler un bon coup devant les déboires de Daria.

On va finir par un dessin animé beaucoup plus récent :


Over the Garden Wall

over-the-garden-wall-jellyfishthinks

Mais qu’est-ce que c’est : encore une fois, il s’agit d’une série Cartoon Network, crée par Patrick McHale (celui là même d’Adventure Time). Il s’agit d’une mini-série de 10 épisodes narrant le périple de deux frères, Wirt et Greg (dont l’un est doublé par Elijah Wood), à travers une étrange forêt (the Unknown), et qui cherchent à retrouver le chemin du retour. Cette série est à la fois drôle et inquiétante et surtout beaucoup plus profonde que ce qu’elle semble de prime abord.

Si vous êtes un habitué de Tumblr, vous êtes déjà peut-être tombé sur des gifs provenant de Over the Garden Wall, la série ayant rencontrée un grand succès dans la communauté lors de sa diffusion en novembre dernier.

Pourquoi on regarde : parce que ces derniers temps, et après une grosse période de creux, Cartoon Network renouvelle vraiment le genre de la série animée jeunesse, et en plus c’est fichtrement bien fait ! Tant au niveau visuel, qui change de la production actuelle, tant dans le ton de la série. L’humour se mariant assez bien avec le côté “creepy” du show et l’ambiance vieux contes pour enfant, c’est un vrai vent de fraîcheur.

over-the-gerden-wall-gif-jellyfishthinks

Voilà, n’hésitez pas à me dire si cela vous a plu, ou de quel pays/zone géographique vous aimeriez connaître les animés et je vous mijoterai de nouveaux articles de ce type. En attendant, je vous propose aussi de jeter un œil à notre tag dessin animé si ça vous intéresse, avec des analyses plus détaillées sur certains.

Share Button
Écrit par H. Gray

Bonjour à vous, mollusques de tous horizons. Ici je me nomme H. Gray et si je devais vénérer un dieu, ça serait Dionysos – et pas ce romain de Bacchus, faut pas déconner. Je vous parlerai séries télés, mode, littérature, dessins animés, parfois jeux vidéos ou choses insolites. Dans la vie, j’ai un diplôme de styliste/modéliste (oui, comme A.J) et je prends très au sérieux tout ce qui ne l’est pas. Ce blog est pour moi l’occasion de recommencer à écrire. Je voulais faire écrivain, en cinquième, puis journaliste. C’est une façon de renouer avec l’enfant à l’intérieur de moi. (Comment ça, je n’ai jamais cessé d’être en contact avec l’enfant à l’intérieur de moi ?)

1 Commentaire
  1. […] un article vous présentant des dessins animés jeunesse, mais qui n’étaient pas que ça. Vous pouvez le retrouver en cliquant sur cette phrase. A l’annonce de la fin de la série Adventure Time, j’ai eu envie de remettre le couvert […]

Répondre