Avant Première de la Bataille des Cinq Armées

Cinéma

HobbitBattleoftheFiveArmies-01

Ça y est, c’est la fin. Mercredi sortira le dernier volet de la trilogie du Hobbit : la Bataille des cinq armées. Pour l’occasion, dans le cadre d’une (très très trèèès) grosse promotion à l’échelle mondiale, jeudi 4 décembre a eu lieu au Grand Rex à Paris l’avant première française du film. Y ont assistés les acteurs Richard Armitage (élégance incarnée), Martin Freeman («C’est Watson ! »), The King Himself Peter Jackson, ainsi que quelques fans (environ 2500.) Ne pouvant rater cela, toute l’équipe de JellyfishThinks a participé à l’événement, et en est revenue des étoiles plein les yeux ! Retour sur cette journée forte en émotions.

B4A43-oIYAApVhw

Si l’avant première n’a vraiment eu lieu que le soir, c’est dès le matin que les fans se sont rassemblés pour attendre l’ouverture des portes du cinéma. Il faisait très froid, mais malgré tout l’ambiance fut bonne enfant et tout le monde était ouvert à la discussion ce qui a permit une attente qui aurait pu être plus pénible. Nous avions tous pris des places au balcon, et ne connaissant pas l’endroit, nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre. Malgré tout, pour des raisons d’agenda, nous n’avons pas pu passer cette avant première ensemble. C’est comme cela que Captain Hock et moi même nous sommes retrouvés au premier rang du balcon, qui nous offrait une jolie vue sur l’écran mais aussi la scène, tandis que A.J. et H. Gray étaient quelques rangs plus haut.

Certains vont penser que ce n’est rien d’autre que du pur marketing. Et oui, tout était un coup marketing de la part de Warner Bros. Mais ils n’ont pas laissé les fans de côté et les ont directement intégrés à la promotion, en faisant de cet événement un moment de communion et de joie (telle une messe de la Terre du Milieu), et rien que pour ce qu’ils ont préparés ce 4 décembre, et bien on peut leur dire un gros Merci. Au balcon, nous avons eu le droit à un petit sac WB rempli de friandises et d’un tee shirt à l’effigie de l’une des deux teams arrivées première au grand jeu Five Armies  qui avaient eu lieu les jours précédents sur Twitter. Selon les dires de certains habitués des AVP, c’est la première fois que le balcon recevait un petit présent. Vu que nous sommes très fortes à JellyfishThinks, nous avons réussi à avoir deux tee shirt Thranduil et deux Thorin (ce qui a permis le troc, #TeamThranduil pour la vie).

 10425365_10204735590582410_4994058497597380366_n10710610_10205413340922435_2848079197662274912_n

 A gauche, le tee shirt #TeamThorin
A droite, le tee shirt #Team Thranduil

Rentrés dans la magnifique grande salle du Grand Rex à 18h20, nous avions deux heures à tuer avant le début de la séance. Deux heures durant lesquelles nous avons pu admirer le tapis rouge (noir pour l’occasion) qui était retransmis sur l’écran. La salle était déjà chaude, et les réactions étaient immédiates à chaque moment spécial qui se passait en dehors de la salle. On a donc vu arriver les deux acteurs et le réalisateur, et on les a suivi durant leur petit périple, allant des fans aux journalistes en passant par le fameux photocall. (Big up au journaliste de BFMTV, le mec le plus heureux du monde à ce moment là. Nous t’aimons cher journaliste.)

Enfin, les acteurs entrent dans la salle sous un tonnerre d’applaudissements, et ils répondent à des questions du maître de l’événement, qui a fait un bon travail pour mettre la salle dans l’ambiance (ce qui nous permet de lui pardonner la question la plus hérétique du monde auprès de Richard Armitage qui joue Thorin « Êtes-vous le nouveau Aragorn ? » « NON. »)

Enfin le fameux Arkenstone, qui était la clé du concours sur twitter, a été offert à un certain Cyril de la Team Thorin (bouuuh) des mains de l’équipe du film. Après quelques derniers mots de la part de Peter Jackson, il est temps enfin de découvrir le dernier volet de la trilogie la plus chère de l’histoire du cinéma (hé oui.)


The-Hobbit-The-Battle-of-the-Five-Armies3-600x325

Et du film, on en pense quoi ?

Il se peut que je sois subjective parce que j’ai eu la chance de voir le film dans des conditions très spéciales, dans une ambiance électrique où l’arrivée de chaque nouveau personnage à l’écran créait une vague d’applaudissement, de même que pour chaque action un peu badass. Mais des trois films du Hobbit, c’est très sûrement celui que j’ai préféré. Déjà, il est long, plus de 2h30, mais on ne les voit pas passer, et à la fin j’en redemandais encore. Le film n’est qu’un enchaînement d’actions et il n’y a finalement que peu de place pour la parlotte.

Ça a été répété plusieurs fois, mais cette Bataille des cinq armée, plus que ses prédécesseurs, est un film fait pour les fans. De nombreux moments répondent au Seigneur des Anneaux, si bien que les personnes qui connaissent moins l’univers (les plus jeunes ou ceux qui aiment beaucoup moins tout simplement) vont peut-être ne pas comprendre le clin d’oeil. Mais nous, à JellyfishThinks, qui connaissons si bien les premiers films de Peter Jackson, avons clairement répondu positivement à ces fanservices totalement assumés ! (Et on kiffe.)

Malgré quelques moments vraiment poussifs, l’histoire est vraiment bien, et la fin si touchante qu’on en a un peu le cœur serré. Toutefois, avant d’aller voir le film, jetez votre exemplaire du roman, tant ce film s’éloigne totalement de l’histoire originale (bon en même temps faire un film sur cinq pages, même le meilleur des réalisateurs trouverait ça mission impossible.)

On aime encore une fois la performance des acteurs qui sont pour moi l’atout charme de la trilogie, et qu’il me peine de quitter. (Au revoir Thranthran.) Je pense notamment à Martin Freeman, qui a fait un magnifique Bilbo.

Pour ce qui est de la fameuse qualité d’image, 48FPS et CGI : je dois avouer que c’est une technologie dont je ne suis pas fan. Ce côté très faux me dérange vraiment, et je préfère les paysages réels et les maquettes du Seigneur des Anneaux à ce tout-informatisé du Hobbit. Nous n’avons pas vu le film en 3D, et je dois dire heureusement. Mais la qualité d’image m’a tout de même impressionnée, surtout durant le premier quart d’heure du film, qui donnait vraiment l’impression d’être dans la scène. C’est comme si on était sur le plateau avec les acteurs, et ça m’a apporté une sensation qui, je dois avouer, était complètement dingue, et qui en ressort pour moi positive . Malheureusement le Grand Rex a l’équipement prévu pour cette technologie, ce qui n’est le cas que pour très peu de cinémas, alors je ne sais absolument pas à quoi m’attendre en qualité un peu moindre. Ceci dit, une fois l’œil habitué, l’image devient un peu plus naturelle, quoique extrêmement travaillée à coup d’ordinateurs (ce qui est dommage quand on pense aux magnifiques paysages de la Nouvelle-Zélande).

En gros, si vous êtes fan, allez voir le film, vous risquez d’être conquis. Si vous l’êtes un peu moins, allez le voir aussi, parce que ça reste très épique et divertissant!

Je vous laisse avec la chanson de fin, signée par notre Pippin adoré Billy Boyd, accompagnée d’image de toute la saga Middle Earth. Encore une fois, merci Peter Jackson.

Nous tenons à remercier la Warner Bros pour leur organisation, l’équipe du cinéma Le Grand Rex pour leur accueil, et l’équipe du film pour cette soirée exceptionnelle. Merci Beaucoup ! Plein d’amours.
Share Button
Lady Brett
Écrit par Lady Brett

Mais qui est cette folle de Lady Brett ? Vous devez sûrement vous poser cette question. Et bien je vais y répondre. Ayant eu la chance de grandir dans une maison pleine de livres et de films en tous genres (quand elle n’était pas en train de voguer sur les mers de son enfance) c’est assez naturellement qu’elle a développé une soif de découverte et de partage. De nature un peu trop passionnée, elle rêve sa vie en voyages, au sens littéral comme figuré. Quand elle n’a pas la chance de voyager quelque part, elle le fait dans sa tête rêveuse, grâce à la musique qu’elle écoute tout au long de la journée, ou bien aux nombreux films et séries qu’elle regarde tel un besoin vital, ou encore de ces livres qu’elle dévore par période. Elle aime découvrir, elle aime en parler, d’où l’idée de se lier à ses amies méduses pour ouvrir ce beau blog.

2 Commentaires
  1. therealchar

    C’est Watsoooon ! XD Sinon ils ont pas pu payer un traducteur avec un accent moins français ?

    • jellyfishthinks

      ohh, l’interprète ne m’a pas dérangé! En plus il avait une voix douce c’était agréable à écouter. A part son Tolkin au lieu de Tolkien. haha

Répondre