Bon anniversaire Marie-Antoinette !

Histoire

marie-antoinette-jellyfishthinks-14

 

Le 2 novembre 1755 à Vienne, il y a 259 ans exactement, naissait la – aujourd’hui encore – très controversée Marie-Antoinette.

Qui n’a jamais entendu parler de Marie-Antoinette d’Autriche ? Célèbre épouse du plus célèbre encore Louis XVI, malheureux roi et reine de France davantage connus pour leur passage sous la guillotine que pour le reste de leur vie.

Le capitaine Hock (c’est moi), est depuis longtemps, fasciné par ce personnage historique.

A l’occasion de son anniversaire, le capitaine est allé fouiller dans les livres, films et documentaires à son sujet pour vous en sortir quelques exemples intéressants mais également divertissants pour peu que vous ayez envie d’en savoir plus sur cette petite autrichienne que l’on a envoyé à Versailles à l’âge de 14 ans pour y épouser l’héritier au trône de France.

On s’attardera sur 2 films en particulier puis je passerais brièvement sur 2 documentaires télévisés et 3 livres au sujet de la reine.

Côté cinéma…

  • Marie-Antoinette de Sofia Coppola
  •  

marie-antoinette-jellyfishthinks-15

S’il y a un film sur Marie-Antoinette que j’aime d’amour, c’est celui-là.

Je ne ferai pas de fausse publicité du film et je serai honnête avec vous en disant : si l’histoire de Marie-Antoinette à la Cour de Versailles n’éveille pas un minimum votre intérêt et si vous n’aimez pas le style Coppola-fille, vous allez vous ennuyer ferme.

Mais sinon, quel bonheur ce film ! L’univers de Coppola se marie parfaitement à celui de la reine de France !

 Le film commence juste avant que Marie-Antoinette ne quitte définitivement l’Autriche pour Versailles et termine au tout début de la fameuse “fuite de Varennes”.

Il se concentre donc uniquement sur la vie de la reine à Versailles, ses débuts, ses excès, sa réputation auprès du peuple et des courtisans tantôt avantageuse tantôt désastreuse, sa souffrance parce qu’il lui faudra attendre 7 ans pour donner un enfant à Louis XVI, sa liaison avec Axel de Fersen…

 We're fabulous deal with it bitches !

We’re fabulous deal with it bitches !

 

Coppola sait comment instaurer une ambiance. Et quand je dis cela je pense en particulier marie-antoinette-jellyfishthinks-17à la scène où la jeune Marie-Antoinette – en passant dans une tente qui symbolise la limite entre la France et l’Autriche – doit se défaire de tout ce qui est autrichien, ses dames de compagnie, ses vêtements et même son chien “Ce sont désormais, des chiens de chez nous que vous choisirez” (lui dit celle qu’elle appelait “madame Étiquette”, la comtesse de Noailles). S’en suit une rencontre avec son futur mari qui est mort de timidité et un accueil des courtisans à Versailles, plus froid tu meurs. Et on comprend aisément à quel point le dépaysement a dû être difficile pour cette jeune fille de 14 ans.

 

Je pense également à la scène du premier levé de Marie-Antoinette. Une floppée de dames sont là, attendant leur tour pour habiller la dauphine qui a interdiction de le faire elle-même (habiller la reine est un privilège ! ). La jeune autrichienne est nue, transie de froid devant cette assemblée de femme enfarinées et lorsqu’enfin on lui passe une chemise, arrive cette réplique qui selon moi, résume tout le film :

“ – Tout cela est ridicule !

– Tout cela, Madame, c’est Versailles.” (De nouveau Madame Étiquette. )

Ambiance.

Marie-A et son cher perruquier Léonard (qui par ailleurs, a eu un rôle important dans la fuite de Varennes ! )

Marie-A et son cher perruquier Léonard (qui par ailleurs, a eu un rôle important dans la fuite de Varennes ! )

Autre chose que j’apprécie énormément dans ce film : les musiques ! Modernes et pourtant, elles se fondent si bien dans le film ! Voir des nobles du XVIIIème siècle danser sur de la musique contemporaine, j’adore (pour voir la scène en question (dans une qualité moyenne) c’est ici ) ! Que j’aime l’anachronisme musical dans les films.

 

Une de mes scènes favorites en terme musical. Pas besoin de mots, on comprend le message. Mention spéciale à l’arrivée de Léonard, le perruquier de Sa Majesté et ses chaussures violettes. On aperçoit également la fameuse paire de converse qui a tant fait parler d’elle !
 

Mais voilà que j’oublie de parler du casting ! Pas grand chose à en dire à vrai dire si ce n’est qu’il est excellent ! Kirsten Dunst fait une parfaite Marie-Antoinette, Jason Schwartzman (à mes souhaits), un très bon roi, le couple possède une bonne alchimie. Rose Byrne en Duchesse de Polignac : il n’en fallait pas une autre qu’elle !  Asia Argento, “la du Barry” et tant d’autres… !

En bonus, le désormais célèbre Tom Hardy qui se cache en courtisan (indice : c’est celui qui a apporté les huitres !)

 

 La duchesse de Polignac c'est un peu ton amie trop cool qui t'as emmené dans le côté obscur de la force quand tu étais ado.

La duchesse de Polignac c’est un peu ton amie trop cool qui t’as emmené dans le côté obscur de la force quand tu étais ado.

 

Mais vous savez ce que le capitaine Hock préfère par dessus tout dans ce film ?

Louis XVI. Oui, Louis XVI, ce roi timide et maladroit dont tout le monde se moque. Je le trouve absolument touchant et très attachant dans ce film. L’acteur, Jason Schwartzman (à mes souhaits), y est pour beaucoup. On a critiqué sa petite taille par rapport au véritable Louis XVI (qui mesurait plus d’1m90) ; cependant le choix de le faire plus petit me semble tout à fait justifié car beaucoup plus raccord avec le caractère du personnage (n’oublions pas qu’il s’agit ici d’un film de fiction !).

 

 nom nom nom

nom nom nom

Ce film bien que fictionnel et du point de vue de Coppola nous donne néanmoins un beau panorama de la vie à la Cour de Versailles de Marie-Antoinette. A cela s’ajoute un bon casting, de la bonne musique, de beaux décors et de beaux costumes, on se régale !

 

marie-antoinette-jellyfishthinks-3

Je m’étais promis d’être bref avec ce film et je constate que j’ai lamentablement échoué et qu’il me resterait tant de choses à dire… Passons donc vite au film suivant !

 

 

  • Les adieux à la reine – Benoît Jacquot.
  •  

marie-antoinette-jellyfishthinks-4

Les adieux à la reine est un film qui se passe sur les quelques jours qui précède la fameuse prise de la Bastille.

La protagoniste de l’histoire est la lectrice de la reine, Sidonie Laborde (Léa Seydoux), totalement dévouée à sa reine, elle reste auprès d’elle alors que le château se vide littéralement de ses serviteurs et courtisans.

Ce film avait surtout fait parler de lui parce qu’il sous-entendait (prudemment tout de même) que la reine avait des sentiments amoureux pour la duchesse de Polignac. Thèse réfutée par la grande majorité des historiens. En effet, les ennemis du trône prêtaient des penchants homosexuels à la reine. Il était monnaie courante d’accuser les souverains dont on voulait entacher l’image, de penchants “contre-nature” et “pervers” (après tout on l’a également accusé d’inceste avec son propre fils…).

Pour ma part l’aspect intéressant du film n’est pas vraiment la relation Marie-Antoinette/Duchesse de Polignac mais cette ambiance de fin du petit monde qu’est Versailles que l’on sent dans le film. Les uns s’enfuient, les autres s’agitent tandis que la colère du peuple gronde à l’extérieur.

Mention spéciale à Diane Kruger, très convaincante dans son rôle de reine de France. Son accent allemand aidant au réalisme, elle interprète à merveille une Marie-Antoinette tourmentée.

Mention spéciale à Diane Kruger, très convaincante dans son rôle de reine de France. Son accent allemand aidant au réalisme, elle interprète à merveille une Marie-Antoinette tourmentée.

Un aspect intéressant de la vie à Versailles est montré dans ce film : dans l’imaginaire commun, les habitants de Versailles vivent dans le luxe et l’opulence…

Mais la réalité est tout autre ! Il faut imaginer que des centaines et des centaines de nobles français avaient pour seul désir et ambition dans leur vie que de vivre auprès du roi et de se faire une place (la meilleure possible) dans son entourage. Malgré son gigantisme, Versailles pouvait difficilement accueillir tant de locataires. Ainsi, nombre de ces courtisans abandonnaient de somptueuses demeures en province pour venir habiter dans de minuscules appartements tout à fait insalubres.

Un film somme toute intéressant qui nous montre l’aube de la Révolution mais cette fois-ci depuis l’intérieur de Versailles.

 

marie-antoinette-jellyfishthinks-6
Côté Documentaires…

  • Marie-Antoinette, intime – Secret d’histoire.

Quittons le domaine de la fiction pour entrer dans celui du documentaire.

Secret d’histoire, est une émission diffusée sur France 2 qui revient sur des épisodes mystérieux ou intrigant de l’Histoire. C’est aussi l’un des seuls programmes télévisés pour lequel j’allume ma télévision. Stéphane Bern, le présentateur, nous emmène dans des lieux historiques et nous les fait visiter avec une passion très communicative !

Le thème principal de “Marie-Antoinette, intime” est la recherche constante d’intimité de la Reine qui, face à l’étiquette et au strict protocole de Versailles était constamment entourée, du lever au coucher. Le besoin vital d’un peu d’intimité qui nous paraît tout à fait naturel de nos jours, était plutôt mal perçu à l’époque, en particulier de la part d’une reine.

Ce documentaire va plus ou moins de pair avec le film de Sofia Coppola, dans le sens où tous deux se concentrent sur la vie et le quotidien de la reine à Versailles.

Les escapades au Petit Trianon guidées par Stéphane Bern et les témoignages des historiens rythment le documentaire et le rendent captivant !

 La bergerie proprette de Marie-Antoinette

La bergerie proprette de Marie-Antoinette

 

  • Fallait-il condamner Marie-Antoinette ? – L’ombre d’un doute.

 

 Procès-verbal d’exécution de Marie-Antoinette.

Procès-verbal d’exécution de Marie-Antoinette.

Dans la même fibre que Secrets d’histoire, L’ombre d’un doute revient sur des épisodes mystérieux de l’histoire en s’appuyant sur des archives. L’emission est en effet tournée dans Les Grands dépôts des Archives nationales à Paris et présenté par Franck Ferrand, sur France 3 cette fois-ci.

Ce documentaire est très complémentaire au premier car il se concentre sur le procès de la reine. Car même si Marie-Antoinette était de toutes façons destinée à la guillotine, les révolutionnaires lui avaient organisé un procès, avec un juge, des jurés, des témoins et tout le tralala. L’émission reprend point par point tous les chefs d’accusation et les analyses pour répondre à la question  : “Fallait-il condamner Marie-Antoinette ?”.

Tout comme “Marie-Antoinette, intime.” ce documentaire est captivant je ne peux que vous le conseiller (et je ne vous dirais qu’on le trouve très facilement sur youtube).

En parlant de L’ombre d’un doute ! Si vous lisez cet article à ce jour (2 novembre 2014) sachez que le prochain thème de l’émission, diffusée demain soir sur France 3, sera consacré au fils de Marie-Antoinette et Louis XVI, Louis XVII !

 

 

 

Côté lecture…

  •  Marie-Antoinette les dangereuses liaisons – Decker

marie-antoinette-jellyfishthinks-8Un ouvrage plutôt passionnant mais à prendre avec des pincettes.

Ce que j’aime le plus dans ce bouquin (que j’ai chiné dans un vide grenier) c’est l’écriture de Michel de Decker ! Pleine d’humour et d’ironie, la lecture en devient plutôt agréable.

Comme son titre l’indique, il se concentre sur les liaisons amoureuses comme amicales qu’a eu – qu’aurait pu avoir – la reine. Dangereux est l’adjectif que j’emprunterais pour ce livre dont il faut trier les informations. On apprend néanmoins beaucoup, et en particulier sur le rôle qu’a eu Axel de Fersen dans la vie de Marie-Antoinette, en tant qu’amant mais aussi en tant qu’allié de la couronne lorsque la Révolution a frappé aux portes de Versailles.

Axel de Fersen est en quelque sorte, le fil rouge de ce livre, et j’en profite pour dire que sa relation amoureuse avec Marie-Antoinette a été avérée mais sur le plan platonique uniquement ! (Je vous ai entendu penser “Dommage” ! )

 

  •  Marie-Antoinette – Stéphane Zweig.

marie-antoinette-jellyfishthinks-9Honte à moi je mets ce livre dans la liste alors que je ne l’ai pas (encore ! ) lu.

Néanmoins tous les spécialistes s’accordent sur le fait que c’est LE livre sur Marie-Antoinette qu’il faut lire. Il bénéficie également une très bonne critique de la part de ses lecteurs (comme par exemple sur Amazon). Il me paraissait donc important d’incorporer cette biographie à ma liste.

 

 

 

 

 

 

  •  Mémoires de Madame Campan

marie-antoinette-jellyfishthinks-10Madame Campan fut la première femme de chambre de Marie-Antoinette. Autant dire que cette dame en savait long sur la reine ! Et après l’éxécution de cette dernière, elle écrivit ses mémoires. Là, il n’est donc plus question de reconstitution d’auteurs contemporains mais bien des écrits d’une personne ayant véritablement fréquenté la reine. Les mémoires étant par définition des écrits tout à fait personnels, il va sans dire qu’ils sont subjectifs, madame Campan était attachée à Marie-Antoinette et en dépeind donc un portrait plein de sympathie. Néanmoins il est riche en anecdotes et en histoires sur la Cour de Versailles.

Un précieux témoignage !

Ces films, ces livres, ces documentaires ne constituent qu’une liste très exhaustive de ce que l’on peut lire/regarder sur la reine. Si vous avez d’autres suggestions à faire, le capitaine Hock vous invite à les partager dans les commentaires de cet article, et il espère bien faire des découvertes grâce à ses lecteurs !

 

Pour aller plus loin…

 Je voudrais rajouter 2 livres et 2 films à ma liste, qui ne sont pas exclusivement au sujet de la reine mais qui nous plongent dans le contexte historique !

  • [Livre] RÉVOLUTION FRANÇAISE I. Le peuple et le roi – Max Gallo.

marie-antoinette-jellyfishthinks-11Le célèbre écrivain/historien Max Gallo, revient ici sur l’aube de la Révolution. En effet, la machine est lancée depuis le début du règne de Louis XVI (et même un peu avant !), la monarchie s’effrite inexorablement, les idées républicaines venant des Amériques font leur chemin et les philosophes des Lumières aussi.

 Un style d’écriture qui passe bien, un récit bien mené, on ne s’ennuie pas !

 

 

 

 

 

 

  •  [Livre] Vivre à Versailles – William Ritchey Newton

marie-antoinette-jellyfishthinks-12Quand on pense à Versailles, on pense au luxe, à la richesse et pourtant… Versailles c’était aussi un “labyrinthe de 226 appartements où un bon millier de personnes s’efforçaient de trouver un lit, de se nourrir et se chauffer”. Comme je l’ai évoqué pour “Les adieux à la reine”, vivre à Versailles pour beaucoup c’était vivre dans la misère, seulement pour voir le roi défiler dans la galerie des glaces de temps en temps. S’appuyant beaucoup sur les chiffres les archives, ce livre est reservé à ceux qui n’ont pas peur des “bouquins d’histoire”. Pour ma part, j’admets que j’aurais aimé que l’auteur fasse un effort pour rendre son écriture plus ludique !

 

 

 

 

 

  •  [Film] L’affaire du collier – Charles Shyer
  •  

marie-antoinette-jellyfishthinks-13
 

L’affaire du collier est celle d’une escroquerie, organisée par Jeanne de la Motte-Valois et un courtisan du nom de Marc Rétaux de Villette (interprêter par Simon Baker, le désormais célèbre Mentalist).  Pour faire court, Jeanne de la Motte-Valois va donner au cardinal de Rohan de fausses lettres de la reine qu’elle écrit elle-même afin de le convaincre de lui acheter un collier d’une valeur inestimable. Le cardinal de Rohan, qui souffre depuis longtemps d’être détesté de la reine est trop heureux d’avoir enfin une occasion de se racheter et accepte…
Bien que dôté d’un excellent casting côté personnages secondaires, le film n’est pas transcendent, et Hilary Swank (Jeanne de la Motte-Valois) m’a laissé de marbre. Néanmoins le film se regarde et respecte plutôt bien la réalité historique (à 2 ou 3 détails près).

 

  • [Film] Ridicule – Patrice Leconte.
  •  

marie-antoinette-jellyfishthinks-ridicule

 

Un film que j’affectionne tout particulièrement. L’histoire d’un noble vivant dans la campagne française, qui pour sortir les paysans qui vivent sur ses terres, de la misère (lui étant de toutes façons ruiné), va monter à Paris afin d’avoir une entrevue avec le roi (Louis XVI à ce moment-là). Lui qui ne connait rien de la Cour va se heurter de plein fouet à son étiquette et va se rendre compte que le seul moyen de parler au roi et de devenir lui-même un de ces courtisans, capable de faire de l’esprit. Hors du cercle royal, ce film est au coeur du quotidien des courtisans de Versailles, sans cesse à se marcher dessus pour s’élever socialement. Pire que le collège je vous le dis !

 


 

Le capitaine Hock espère vous avoir donné envie d’en savoir plus sur celle qu’il appelle affectueusement : Marie-A. Son but n’était en rien d’essayer de vous faire l’apprécier comme il l’apprécie, mais au contraire de vous donner un maximum d’outils pour vous faire votre propre opinion de la reine avec les bribes d’informations qui sont parvenus jusqu’à nous.

 Nous ne saurons jamais réellement qui était cette femme, mais ce que nous savons pour sûr, c’est qu’à son époque déjà, Marie-Antoinette ne laissait personne indifférent et qu’aujourd’hui encore, l’autrichienne, par bien des aspects, a laissé d’elle une trace indélébile dans l’histoire de France.

Share Button
Captain Hock
Écrit par Captain Hock

Le capitaine Hock (c’est moi) vogue librement sur le net sous le pavillon des pirates qu’il admire tant. Grand passionné de cinéma et de séries, jamais ne s’achève une journée sans que le capitaine Hock ne se soit rendu dans une salle obscure ou n’est échoué devant un épisode d’une série US ou britannique ! Il aime aussi la littérature, l’Histoire et tant d’autres choses pourvu qu’elles l’emmènent loin de la réalité (à défaut de pouvoir aller s’installer en Terre du Milieu). Après 3 ans de licence de japonais et un an passé chez les nippons, le capitaine Hock est dans le triangle des Bermudes de sa vie. Il travaille dans un cinéma en attendant de trouver sa voie. C’est alors qu’il était en pleine crise existentielle que 3 petites méduses l’ont sauvé et lui permettent aujourd’hui d’écrire et de partager ses passions avec toi moussaillon.

4 Commentaires
  1. AppleKiller

    Et là, en regardant Marie-Antoinette de S. Coppola pour la 50 ème fois (sans déconner ! Merci l’article), qui vois-je ??! Guillaume Gallienne dans le rôle du scripte à la mort du Roi ??!!! Ahaha j’adore ^^

  2. AppleKiller

    !en fait je dis des bêtises, il joue apparemment le conseiller militaire du Roi, tout au long du film ^^

    • jellyfishthinks

      Oui en effet !!
      Il a un rôle assez minime mais il est bien là et il fait plaisir à voir 😀 (même s’il fait pas prendre de très bonnes décisions au roi haha ! )

Répondre